Les tranchées, les barbelés, les gueules cassées

Enterré vivant sous terre dans un trou d’obus avec une tête décapitée de cheval comme compagnon de fortune, Albert va néanmoins s’en sortir. Mais à quel prix ? « Au revoir là-haut » est un excellentissime roman sur l’après-guerre de 14. Cruelle, fragile, menteuse et solidaire, l’humanité est décrite telle qu’elle est. Une gueule cassée.

En lice pour le Goncourt, cet ouvrage a l’envergure d’un classique.

« Au-revoir là-haut, Pierre Lemaitre, Albin Michel »

Au revoir là haut

gcassees1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation