Septième étage, Åsa Grennvall

Un immense coup de cœur pour le saisissant  » Septième étage  » d’Åsa Grennvall.

Septième étage, Asa Grennvall (l’Agrume, 2018)

Les éditions de l’Agrume avaient déjà eu l’excellente idée de publier l’auteure de bande dessinée suédoise avec notamment  » Album de famille  » paru en 2014, et publient donc ces jours-ci une nouvelle édition de  » Septième étage « , récit bouleversant, féroce et lucide, d’un amour qui se transforme en enfer, et de la violence qui s’insinue dans le quotidien. Le trait est limpide, empreint d’une force et d’une vérité rare. Il va s’agir ici de comprendre à la fois l’irruption de la violence dans un couple et tout ce qu’elle peut signifier de déconstruction de soi. Sans jamais rien enlever de la dureté et de l’horreur de la situation qu’elle raconte, l’auteure ne tombera jamais dans la pathos et analyse avec une finesse précieuse les rouages de la manipulation lorsqu’elle s’installe au seine d’une relation. Splendide et nécessaire en tout points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation