Adieu Lili Marleen – Rencontre avec Christian Roux le Mercredi 13 Mai

Julien est pianiste dans un restaurant du Ve arrondissement. Chaque soir, Magalie de Winter, une cliente âgée à l’élégance surannée, lui demande de jouer Lili Marleen. Un jour, la vieille dame cesse de venir. En revanche, Julien reçoit la visite de « Carlos », un individu patibulaire qui l’oblige à le suivre. Il reconnaît les méthodes de Kamel, un personnage qu’il pensait pouvoir oublier définitivement. Il comprend que son passé l’a rattrapé. Dans une autre vie, Julien a failli devenir un concertiste de haut niveau. Mais les premiers prix des grands concours lui ont échappé et il s’est retrouvé entre les mains d’un agent artistique de seconde zone, un type louche qui lui a procuré des engagements chez des joueurs de poker, dans des cercles où on mise gros. Des cercles où la cocaïne circule. Et bientôt, on lui a demandé de fermer les yeux sur les petits sachets glissés dans le piano. Les choses auraient pu durer ainsi très longtemps si Julien n’avait lui-même pris goût au jeu. Acculé par les dettes, il n’a qu’un recours : emprunter de l’argent à Kamel, le chef du réseau de trafiquants. Mais dépendre de lui, c’est se ligoter pour toujours ; Julien en a la certitude lorsque Kamel formule ses exigences : embarquer sur le yacht d’un milliardaire russe et… jouer du piano pour les passagers. Un détail : cette fois, le coffre de l’instrument abritera une arme. Lorsque Julien découvrira que Magalie de Winter est à bord, il comprendra qu’un étrange et périlleux voyage s’annonce…

Christian Roux en rencontre à la librairie le Mercredi 13 Mai à partir de 19H.

Adieu lili marleen

Adieu Lili Marleen – Christian Roux* – aux éditions Rivages, 18€

*Christian Roux, est un écrivain, auteur, compositeur et interprète français.  Il exerce différents métiers comme celui d’instituteur, de berger, d’employé de librairie, de caissier, de magasinier, de coursier, de déménageur de décor, de machiniste constructeur, de pianiste de bar, de peintre en bâtiment… Il devient intermittent du spectacle en 1997 et se consacre exclusivement, à partir de ce moment-là, à la musique, au spectacle vivant, au cinéma et à l’écriture. Il a été récompensé de nombreux prix littéraires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation