Category Archives: Coups De Coeur

Le plein de coups de cœur pour la rentrée ❤❤❤

Pléthore de très beaux textes et de belles découvertes dans cette rentrée de janvier 2019. Pour aujourd’hui on vous propose le deuxième roman d’Anaïs Llobet, « Des hommes couleur de ciel » publié par les Éditions de l’Observatoire. Texte bouleversant, contemporain et on ne peut plus actuel, situé entre les Pays-Bas et la Tchétchénie. Il y sera question – entre autres – d’intégration, d’homosexualité, de radicalisation, mais aussi de la difficile question de l’exil et de l’avenir.

Vient ensuite un immense, et le mot est faible, coup de cœur pour un autre deuxième roman, « Nino dans la nuit » publié aux Éditions Allia et qui a la particularité d’être écrit à 4 mains par Capucine et Simon Johannin. Le sublime premier roman de Simon Johannin ( « L’été des charognes », déjà chez Allia) s’inspirait d’une série de photographies de Capucine Johannin, ici la collaboration est totale et le résultat d’une beauté à couper le souffle. C’est sauvage, urbain, noir, lumineux et d’une indicible poésie. Attention, n’oubliez pas ce nom.

Et enfin, un autre nom auquel certain.e.s d’entre vous sont d’ores et déjà habitué.e.s cette fois-ci, celui de la brillante Léonor de Recondo chez Sabine Wespieser éditeur, qui après le très beau succès de « Point Cardinal » EN 2017, nous revient en cette rentrée avec « Manifesto » . Un roman autobiographique intimiste, sensible et infiniment juste où l’on croisera Félix, le père de l’auteure, la mort, mais aussi Ernest Hemmingway. Une nuit de chagrin dont transpire l’amour infini entre un père et une fille.

 

La rentrée littéraire… c’est aussi en janvier ! 💥📚

Rentrée littéraire… c’est reparti, avec un premier – et immense – coup de cœur pour « Vigile » , un texte d’Hyam Zaytoun publié aux éditions Le Tripode. Une fois n’est pas coutume, et parce qu’il nous semble important de porter aussi, ces voix là, un premier roman, sous forme de récit où l’autrice nous raconte le traumatisme d’une nuit portant des airs de cauchemar, cette nuit ou l’homme qu’elle aime, celui qui dort près d’elle, ne répond plus, victime d’un infarctus.
Ne vous y trompez pas, le pathos et le drame à outrance n’ont ici pas voix au chapitre. C’est même tout l’inverse. Et si comme nous, vous vous retrouvez un soir dans le métro, ce texte entre les mains et les larmes au coin des yeux ce n’est pas parce que ce que vous y lirez est triste, non, c’est parce que ce que vous lisez est beau, d’une justesse et d’une fragilité indicible. C’est parce que dans ses pages il y a le tremblement de la vie, le vide qui se fait sous les pieds, les questions qui se bousculent dans le crâne, et l’amour par dessus tout. On y effleure des yeux l’intimité bouleversante d’une scène de vie, dite avec des mots d’une simplicité déconcertante.
Ne passez pas à côté ! 

Anaïs

#DESLIVRESSOUSLESAPIN🎄

Pour aujourd’hui, cuisine et vin sous le sapin ! 🎄

Côté assiette : On ne vous présente plus Ottolenghi et sa cuisine dont on ne se lasse jamais, voici donc un nouvel opus, avec les recettes les plus simples. Nos coups de cœur vont aussi pour cette fin d’année à Camille Labro et son « Affaires de goût » qui mêlent souvenirs d’enfances et recettes de personnalités, et enfin aux éditions Phaidon avec le très beau « Légumes » de Jeremy Fox ou l’on retrouve à la fois le goût des saveurs et le splendide travail éditorial auquel nous a souvent habitué l’éditeur.

Côté verre : On cherche toujours un livre « pour quelqu’un(e) qui aime le vin », et ça tombe bien il y a de quoi faire avec notamment ces deux ouvrages.
56 pays, 110 cartes et 8000 ans d’histoire d’un côté ; vins vivants et non conventionnels de l’autre, viticulture réfléchie, on y parle biodynamie et macération. Et qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, à la fin : on a soif !

#DESLIVRESSOUSLESAPIN🎄

#DESLIVRESSOUSLESAPIN🎄

Pour cette nouvelle semaine on commence par des idées cadeaux pour mélomanes, sur les conseils d’Anaïs !

De David Bowie à Janis Joplin en passant par Lou Reed, Led Zeppelin, Townshend ou les Stones, ça rock dans les bibliothèques pour cette fin d’année. 
Il y a les destins ingérables, chaotiques et géniaux dans  » Rock’n’roll animals  » publié par Éditions Rivages dans la très belle collection, Rivages Rouge, David Bowie à travers les dates clés, les concerts rentrés dans la légendes et autres anecdotes dans  » Recherche Bowie désespérément  » publié chez Graffito Books ou encore le destin lumineux et dramatique de l’étoile du Rock, Janis Joplin dans le passionnant Sur la route de Janis Joplin de Jeanne-Martine Vacher aux géniales Éditions Le Mot. On y lira tout à la fois le portrait d’une femme éblouissante et au génie démesuré, mais aussi celui d’une époque, d’un pays traversé par les luttes sociales, la question raciale, celle du féminisme ou de l’homosexualité. Brillant en tout points. A savourer avec les vinyles à portée de platine.

 

#deslivressouslesapin🎄

Aujourd’hui sous le sapin, trois romans, en poche !

*Six-Quatre, Hidéo Yokoyama, traduit du japonais par Jacques Lalloz, Éditions J’ai Lu
Six-Quatre est dans la lignée des grands romans noirs, dans lesquels enquête, psychologie, mœurs, désespoir et déviance s’entremêlent pour créer un récit absolument addictif. Un roman virtuose, à l’intelligence narrative absolue ; l’auteur dissèque la société japonaise en apportant un éclairage sur la place des femmes, les rigidités hiérarchiques, la pudeur des sentiments, le culte du secret. Magistral !

* Le garçon, Marcus Malte, Folio
Il n’a pas de nom, il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage. Nous sommes en 1908 quand il se met en marche. Lé début de nombreuses rencontres, d’une aventure, à l’épreuve du monde, des hommes et de leur folie. Un énorme coup de poing littéraire. Marcus Malte sort très largement du lot et devient une lecture indispensable.

* Calme et tranquille, Valérie Manteau, Le Tripode
Racontant une scène d’ouverture de 4.48 Psychose, à Brazzaville, l’auteure utilise ces mots « un éclat de violence », et c’est exactement ce que nous inspire ce roman : un éclat de violence, où pudeur et brutalité n’ont de cesse de s’entrechoquer. L’écriture est ciselée, le rythme infaillible, la mise en page étourdissante. C’est l’omniprésente et envoûtante Istanbul, l’irrépressible besoin de liberté, le refus douloureux de la fatalité et la vie qui cogne à chaque instant. Un roman somptueux et bouleversant.

Des coups de cœur signés Benjamin, Anaïs & Thomas