Category Archives: Coups De Coeur

L’île du point Némo – J-M Blas de Roblès, éd. Zulma

 

Vous avez soif d’aventure ? De rocambolesque ? Vous aimez Jules Verne et Sherlock Holmes ? Ce livre est pour vous ! Véritable chef d’oeuvre,  L’île du point Némo nous emporte très très loin dans la joie et la bonne humeur ! Son écriture décompléxée est un véritable plaisir de lecture dans laquelle on se vautre fort volontiers.

Une seule chose à ajouter : on en veut ENCORE !

lile-du-point-nemo (1)

L’île du point Némo – J-M Blas de Roblès, éd. Zulma

Viva – Patrick Deville, éd. Le Seuil

Avec Viva, l’élégant Patrick Deville nous plonge dans le bouillonnement artistique, intellectuel et idéologique du Mexico des années 30.

Un régal. Nous suivons « le proscrit » Trotsky, réfugié chez le couple tumultueux formé par Frida Kahlo et Diego Rivera et bercé par l’illusion d’une 4ème Internationale. Nous croisons également l’ombre autant assoiffée que désespérante de Malcom Lowry, en ébullition permanente avec l’écriture de Sous le Volcan. On s’apitoie sur le sort d’André Breton, intimidé jusqu’à la paralysie devant la figure de Trotsky. Ce livre nous apprend de nombreuses et belles choses, et donne un éclairage ressourçant sur l’émulation intellectuelle des années 30 et la création littéraire y afférente. Patrick Deville ne déçoit jamais !

viva

 

Viva – Patrick Deville, éd. Le Seuil

Pas pleurer – Lydie Salvayre, éd. Le Seuil

Espagne, été 36. Des camps se sont formés, c’est la guerre. D’un côté le récit de Bernanos, fervent catholique qui assiste au massacre du peuple par les phalangistes, impuissant ; de l’autre Montse la mère de la narratrice, qui soixante-quinze ans après les faits, raconte à sa fille la frénésie engendrée par la montée du mouvement révolutionnaire, censé abolir à jamais les inégalités.

Ces deux personnages, que pourtant tout oppose, ne sont finalement pas si différents car, à travers leur récit poignant, force est de constater que chacun subira son lot de désillusions.

Pas Pleurer est un entrelacement de souvenirs douloureux, de souvenirs qui inspirent la honte. Cependant, Lydie Salavyre ne s’embourbe pas dans le mélodrame et offre un regard aiguisé sur ces événements grâce aux travers de ses nombreux personnages.

Et contre toute attente on se surprend à rire ! Car le point fort de ce roman réside avant tout dans la narration qui, par les maladresses linguistiques qui mélangent du français et de l’espagnol, rend le récit agréablement drôle.

Une leçon de vie incitant à réfléchir.

Pas pleurer

Pas pleurer – Lydie Salvayre, éd. Le Seuil

Enon – Paul Harding, éd. Le Cherche Midi

Enon, c’est le nom de la ville dans laquelle vit Charlie Crosby. Charenonlie Crosby perd sa fille lors d’un accident. Enon deviendra à partir de ce moment le théâtre de sa déliquescence et la prison de ses souvenirs. Mais ce qu’il faut retenir d’Enon, c’est cette grâce dans l’écriture, cette façon impudique et lumineuse qu’a Charlie de nous raconter son deuil et ce moment où enfin il respire à nouveau.

Paul Harding a des doigts de magicien : il magnifie la mort et la douleur. Durant 300 pages d’une beauté absolue, il emporte tout et libère l’amour d’un père.

Un texte fort dont la poésie remarquable ne peut être oubliée.

Enon – Paul Harding, éd. Le Cherche Midi

 BONUS !

Paul Harding nous fait l’immense honneur, à la suite du festival America, et dans le cadre des 10 ans de la collection Lot 49, de venir en rencontre à la librairie le 18 septembre (à partir de 19h) avec toute son équipe éditoriale, et notamment son éditeur Claro !

Réservez bien cette soirée, elle sera sans aucun doute inoubliable !

10anslot49Paul Harding, US-amerikanischer Autor

 

 

Retour à Little Wing – Nicolas Butler – éd. Autrement

Les Editions Autrement nous offrent un superbe roman américain pour cette rentrée littéraire.
Avec Retour à Little Wing, Nickolas Butler réalise une prouesse. Sa prose nous parle simplement mais bien. D’amitiés, d’amours, de trajectoires de vie, de vous, de nous, d’Amérique profonde.
Le récit est sobre et sans ornement et ressemble bel et bien à la vie que nous menons.

On s’y retrouve et c’est bon !! A NE SURTOUT PAS MANQUER !

 

CVT_Retour-a-Little-Wing_6337