! Le village évanoui !

Ce livre est une expérience.

Un bel ovni.
Un village se retrouve soudainement coupée de toute communication. Les voitures quittant la commune tombent en panne au même kilométrage.
Les cyclistes qui se hasardent sur des routes mille fois parcourues voient défiler une route qui ne s’interrompt jamais.
Les mails passent, mais entre villageois uniquement.
Les informations paraissent mais uniquement celles concernant le village.
Vite il faut s’organiser, recréer une organisation viable. Des personnalités se révèlent. Le monde s’est rétréci, mais ce monde est entier.
Ce roman – qui n’est pas sans rappeler « La ferme des animaux », The Truman Show, ou encore disons-le la situation de la Belgique (oui) – laisse songeur, car il est possible.

Et vous, qu’auriez-vous fait ?

***

Le village évanoui.
Bernard Quiriny
Editions Flammarion – 17€

***

Village évanoui

! Boulogne, c’est Brooklyn !

Un petit article du Parisien témoignant du renouveau de Boulogne Sud, de ses sensationnelles nouvelles boutiques, et au passage un petit coup de projecteur sur la librairie !

1656189_655371351191250_1063241356_n

! Merci, Rodolphe Barry !

carver_quiz

***

Un IMMENSE merci à Rodolphe Barry de nous avoir porté durant cette soirée autour de l’oeuvre de Raymond Carver.
Une rencontre appréciée et passionnante ! Nul doute, Raymond Carver ne laisse personne indifférent, qu’il s’agisse de sa plume ou de sa vie.

Merci aux présents d’avoir eu la curiosité de venir.
Merci aux éditions aux Editions Finitude pour ce texte.

***

Fanny2

Fanny4

!! RENCONTRE AVEC RODOLPHE BARRY AUTOUR DE « DEVENIR CARVER » !!

ATTENTION, événement à la librairie !

le JEUDI 13 FEVRIER

à partir de 19h

Affiche

***

RENCONTRE / DEDICACE AVEC RODOLPHE BARRY

Autour de son ROMAN

« DEVENIR CARVER »

éd. Finitude

***

Et voici un petit avant goût du roman avec cette sublime quatrième de couverture qui donne envie de s’engouffrer dans le vie de Carver…

« Il aura vécu intensément. Enfance heureuse, adolescence agitée, marié trop jeune, père à tout juste dix-neuf ans, il a connu la précarité, les galères et les frustrations, l’alcool et la descente aux enfers. On aurait déjà pu en faire un roman. Puis il est mort une première fois, ou presque, à quarante ans – exit «Mister Whiskey» auteur contrarié et mari impossible –, pour renaître et mener une nouvelle vie. Une vie vouée à tirer les leçons du passé, à s’élever, à aimer «tout ce qui le grandit». À devenir Carver, un des plus grands écrivains américains.
Lorsque Rodolphe Barry évoque Raymond Carver, nous entendons sa voix feutrée, nous sentons sa présence sobre et puissante. C’est une descente au fond du cœur de Ray. »

Merci aux éditions Finitude pour ce texte !

***

https://www.facebook.com/events/259446634220132/

! La pluie a cessé !

****

Un grand merci à Emmanuel Grand et aux éditions Liana Levi de nous avoir permis de faire une belle rencontre ! Et merci aussi aux présents sans qui cela n’aurait été possible!

unnamed

****

Rendez-vous le 13 février pour la prochaine rencontre avec Rodolphe Barry qui nous parlera de Raymond Carver, le grand nouvelliste américain avec son livre « Devenir Carver » aux éditions Finitude.

Affiche